Pôle HDE

Le pôle « Haute Densité d’Energie » (HDE), coordonné par Dimitri Batani (CELIA), est centré autour des activités liées aux lasers de forte énergie (et d’impulsions « longues », c’est-à-dire dans la gamme de la centaine de picosecondes à plusieurs nanosecondes). Cela comprend des travaux expérimentaux, théoriques et numériques sur :

  • la fusion thermonucléaire contrôlée par confinement inertiel : instabilités paramétriques, absorption laser, transport d’énergie, hydrodynamique et compression, instabilités hydrodynamiques, etc [groupe animé par D. Batani et Vladimir Tikhonchuk, CELIA],
  • l’astrophysique de laboratoire : jets stellaires, chocs radiatifs, chocs d’accrétion, chocs non-collisionnels, expansions de supernovae, etc [Michel Koenig – LULI],
  • la planétologie de laboratoire : physique des intérieurs des planètes, équations d’état, transitions de phase, etc [Alessandra Benuzzi-Mounaix – LULI – et François Guyot – IMPMC],
  • la physique atomique des plasmas chauds : opacités, cinétique atomique, etc [Annette Calisti – PIIM – et Sylvaine Turck-Chièze – CEA/IRFU/SAP],
  • le traitement des matériaux par laser : comportement dynamique sous choc laser, endommagement, adhérence, etc [Laurent Berthe – PIMM – et Michel Boustie – Pprime].

Ces travaux sont souvent conduits par des collaborations européennes et sont soutenues par la section Beam Plasma & Inertial Fusion (BPIF) de la Division Plasma Physics de l’ European Physical Society (EPS-PP).