Fédération Lasers & Plasmas

Les missions principales de la FLP sont :

  • assurer l’animation scientifique, coordonner et promouvoir les activités dans le domaine des lasers de forte puissance et/ou des plasmas générés par ce type de laser,
  • assurer, au niveau national et international, la visibilité de ces domaines scientifiques et des installations laser pertinentes,
  • contribuer à l’élargissement de la communauté scientifique française du domaine lasers et plasmas,
  • organiser les procédures d’appel à propositions de projets expérimentaux concernant des temps d’utilisation d’installations mises à disposition de l’ILP,
  • et susciter des formations.

Il s’agit d’une fédération de recherche, la FR2707, regroupant une vingtaine de laboratoires, soit environ 250 à 300 scientifiques, dont les tutelles sont données ci-dessous.

La FLP est constituée de deux pôles, le pôle « Haute Densité d’Energie » (HDE) et le pôle « Ultra-Haute Intensité » (UHI). Le pôle HDE est centré autour des activités liées aux lasers de forte énergie (et d’impulsions « longues », c’est-à-dire dans la gamme de la centaine de picosecondes à plusieurs nanosecondes), tandis que le pôle UHI est centré autour des activités liées aux lasers ultra-intenses (et d’impulsions courtes ou ultra-courtes, c’est-à-dire dans la gamme de la dizaine de femtosecondes à la dizaine de picosecondes).

La fédération est actuellement dirigée par Patrick Mora, ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm, Directeur de recherche de classe exceptionnelle au CNRS et Professeur à l’Ecole Polytechnique, spécialiste de l’interaction laser-plasma et détenteur de nombreux prix, dont le prix Langevin de la SFP en 1997 et le prix Hannes Alfvén de l’EPS en 2014.

La gouvernance de la FLP est assurée par un Comité Directeur composé de son Directeur et des deux coordinateurs de pôle, ainsi que de quatre représentants des Directeurs d’Unités membres de la Fédération. Ce Comité s’appuie sur un Conseil regroupant l’ensemble des DUs concernés.

La FLP est évaluée comme toutes les unités du CNRS par l’HCERES (anciennement AERES).